1.3 Installer sur le disque dur

Avec l'installeur graphique

Pour installer Calculate Linux en mode graphique, vous avez le choix entre :
  • lancer cl-console-gui et sélectionner Installation système dans la section Installation;
  • exécuter cl-console-gui --method install dans votre terminal pour ouvrir la fenêtre d'installation directement.

On trouve le raccourci de l'installeur sur le bureau du LiveDVD, aussi bien que dans le menu.

En installant Calculate Linux, vous passez par les étapes suivantes :
  1. Langue et locale
  2. Distribution
  3. Organiser l'espace disque
  4. Points de montage
  5. Paramètres réseau
  6. Utilisateurs
  7. Audio
  8. Graphisme
  9. Procéder à l'installation

Les boutons Précédent et Suivant vous permettent de naviguer ; sinon vous pouvez simplement cliquer sur la ligne correspondante dans la liste à gauche. Si vous adoptez cette seconde approche et que vous sautez une étape obligatoire voire faites une erreur, vous en serez averti avant de procéder à l'installation.

Choisir la langue et la région

D'abord, il vous sera proposé de sélectionner la langue système et le fuseau horaire dans les deux listes déroulantes. Les modifications seront appliquées immédiatement.

 

Fig. 1 Langue et locale

Choisir la version

Par défaut, l'installeur utilise l'image que vous avez gravée sur votre DVD ou clé USB, mais il lit également les répertoires /var/calculate/linux et /var/calculate/remote/linux. S'il trouve des ISO de Calculate Linux, elles seront affichées dans la liste Image d'installation.

 

Fig. 2 Distribution

Vous pouvez installer à partir d'autres images CL si vous en avez plusieurs : il suffit d'indiquer le chemin vers l'image ISO. Il est également possible de trier par distribution ou par architecture.

Organiser l'espace disque

Pour l'instant, l'installeur de Calculate Linux ne sait pas repartitionner : en fonction de votre environnement, vous allez devoir utiliser GParted ou, en CLI, cfdisk, fdisk ou gdisk, opérationnels partout sous CL, si vous en avez besoin.

 

Fig. 3 Organiser l'espace disque

Si vous envisagez d'utiliser tout le disque dur, soit vous opterez pour l'autopartitionnement, soit vous indiquerez une ou plusieurs partitions déjà existantes sur lesquelles vous souhaitez installer, en cliquant sur le bouton Utiliser les partitions existantes.

Plusieurs options sont disponibles :
  • Mise en page, les partitions sur votre disque dur
  • Médias pour l'installation
  • Table de partition, DOS ou GPT
  • Taille de la partition root, en mégaoctets (20480 pour 20Go)

Spécifier les points de montage

Attention : si vous avez activé le mode autopartitionnement dans le volet Organiser l'espace disque, vous ne pourrez rien éditer à cette étape.

La première chose à faire ici est de définir les points de montage dans le tableau Mise en page.
  • Pour modifier une valeur, cliquez sur la ligne correspondante et saisissez vos données dans la nouvelle fenêtre.
  • Pour ajouter un point de montage, cliquez sur le premier bouton au-dessus (signe plus).
  • Pour supprimer un ou plusieurs points de montage, cochez les lignes qui y correspondent puis cliquez sur le deuxième bouton au-dessus (signe moins).
  • Pour réinitialiser le tableau, cliquez le troisième bouton au-dessus (flèche).
  • Pour nettoyer le tableau, cliquez sur le quatrième bouton au-dessus (balai).

La colonne Disque ou répertoire sert à indiquer le disque ou le répertoire qui doit être monté. La colonne Point de montage affiche l'endroit où il sera monté. Le système de fichiers à utiliser sur la partition résultante figure dans la colonne Système de fichiers. La partition sera formatée ou non en fonction du contenu de la colonne Formater ; si le système de fichiers que vous avez spécifié n'est pas le même que le système courant, le volume sera formaté de toute façon. La dernière colonne, Taille, contient la taille du volume sélectionné (disque ou répertoire).

D'autres options permettent de :
  • activer le mode construction ;
  • activer l'utilisation de volumes UUID ;
  • sélectionner le type d'installation (disque dur, clé USB ou disque dur externe) ;
  • sélectionner le disque d'installation ;
  • sélectionner l'ordonnanceur d'entrée-sortie (Deadline, CFQ, BFQ, No-op).

 

Fig. 4 Points de montage

Configurer le réseau

Pour configurer le réseau, veuillez
  • choisir le gestionnaire que vous préférez (NetworkManager или OpenRC) ;
  • configurer les interfaces réseau en éditant, dans le tableau :
    1. l'utilisation de DHCP,
    2. l'adresse IP,
    3. le masque du réseau ;
  • saisir le nom de l'hôte (complet ou abrégé) ;
  • indiquer le serveur NTP.
La configuration peut inclure d'autres réglages, à savoir :
  • le serveur de noms ;
  • les domaines recherchés ;
  • le tableau de routage où l'on trouve ;
    1. le réseau,
    2. la passerelle,
    3. l'interface,
    4. l'IP source.

 

Fig. 5 Paramètres réseau

Créer des comptes utilisateur

Pour gérer les utilisateurs, vous devez éditer le tableau qui suit la ligne On transfère les utilisateurs, notamment les cases Identifiant et Mot de passe. Vous devez procéder de la même façon que pour le tableau Points de montage ci-dessus.

Notez que le mot de passe doit être saisi deux fois, la seconde pour le confirmer, et n'est pas affiché.

Si vous souhaitez qu'un utilisateur ait l'accès immédiat au système, vous pouvez également le sélectionner dans la liste déroulante Auto-identification.

 

Fig. 6 Utilisateurs

Configurer les paramètres audio

Sélectionnez votre carte son dans l'onglet Audio.

 

Fig. 7 Carte audio par défaut

Configurer les paramètres vidéo

A configurer dans l'onglet Graphisme :
  1. le pilote vidéo, à partir de la liste déroulante (si votre pilote ne figure pas sur la liste, saisissez son nom à la main)
  2. les effets (mode composite)
  3. la résolution de l'écran (si celle de votre écran ne figure pas sur la liste, saisissez-la à la main)
  4. la résolution du framebuffer (à saisir à la main si besoin)
  5. le terminal Grub

 

Fig. 8 Graphisme

Installer

A cette dernière étape, onglet Procéder à l'installation, vous pouvez visualiser le récapitulatif des options qui seront appliquées lors de l'installation.

Cliquez sur le bouton Installation pour terminer.

 

Fig. 9 Afficher les paramètres sélectionnés et procéder à l'installation

En ligne de commande

Pour installer Calculate Linux en ligne de commande, tapez dans votre terminal :

cl-install

Au fait, cl-install est un lien symbolique qui pointe vers la méthode install du Serveur des Utilitaires :

cl-core --method install

(Vous pouvez d'ailleurs utiliser vos alias personnalisés en créant des liens symboliques avec la commande cl-core --create-symlink.)

Exécutée telle quelle, la commande suggère l'installation avec les paramètres par défaut.

De nombreuses options sont cependant disponibles. Pour afficher la liste complète, lancez :

cl-install --help

Elles se subdivisent en quelques groupes (les mêmes que pour l'installeur graphique) :
  • Langue et locale
  • Distribution
  • Organiser l'espace disque
  • Points de montage
  • Paramètres réseau
  • Utilisateurs
  • Audio
  • Graphisme
  • Procéder à l'installation

Choisir la langue et la région

Les options sont :
  • -l <langue>, --lang <langue> permet de choisir la langue système.
  • --timezone <fuseau_horaire> permet d'indiquer son fuseau horaire.

Exemple :

cl-install -l fr_FR --timezone Europe/Paris

Choisir la version

Les options sont :
  • --iso <image> pour indiquer explicitement l'image ISO à partir de laquelle vous entendez installer.
  • -s <système>, --os <système> pour sélectionner la distribution utilisée, à savoir CDS, CLDG, CLD, CLDX, CLS, CMC, CSS ou encore Gentoo.
  • --march <architecture> pour sélectionner l'architecture du processeur qu'il vous faut (auto, i686 ou x86_64 sont les valeurs acceptées).

Exemple :

cl-install --iso /var/calculate/linux/cld-20110904-x86_64.iso
cl-install -s CLDX --march i686

Dans le premier cas, l'installation se fera depuis l'image indiquée ; dans le second cas, le Serveur lancera la recherche d'une image CLDX 32 bits parmi les images disponibles.

Organiser l'espace disque

Les options sont :
  • --autopartition on active l'autopartitionnement (l'argument off la désactivera).
  • --auto-scheme <options> permet de spécifier des options d'autopartitionnement (swap, root, data, home, boot ou lvm).
  • -D <partition> indique le disque qui sera autopartionné.
  • --partition-table <table_de_partition> précise la table de partition qui doit être utilisée, dos ou gpt en l'occurence.
  • --root-size <taille> fixe la taille de la partition racine, en mode autopartitionnement.

Les paramètres à passer à --auto-scheme sont comme suit :
swap pour une partition swap.
root pour une partition /root additionnelle.
data pour la partition /var/calculate.
home pour associer /var/calculate/home à /home
boot pour une partition /boot dédiée.
lvm pour LVM.

Quelques exemples pour illustrer :

cl-install --autopartition on --auto-scheme swap,root,data,home -D /dev/sda

Dans cet exemple, le disque /dev/sda sera utilisé pour l'autopartitionnement ; une partition swap, un double /root, /var/calculate seront créées, /var/calculate/home associé à /home.

cl-install --autopartition --partition-table dos --root-size 10240

Cette fois-ci le disque sera juste autopartionné avec la table de partition dos et la racine de 10Go.

Spécifier les points de montage

Les options sont :
  • -d <disque>, --disk <disque> définit un point de montage (à répéter si vous prévoyez plusieurs points de montage).
  • --uuid pour utiliser UUID.
  • --type <type_de_média> précise le type de média sur lequel vous installerez Calculate : hdd, flash ou encore usb-hdd.
  • --mbr <mbr> pour indiquer le disque d'amorçage.
  • --scheduler <ordonnanceur> pour sélectionner l'ordonnanceur d'E/S préféré (deadline, cfq, bfq ou noop).

Exemple :

cl-install -d /dev/sda2:/:ext4:on -d /dev/sda3:/var/calculate:reiserfs -d dev/sda1:swap --scheduler cfq

/dev/sda2 (premier argument de l'option -d) sera monté dans la racine du disque (deuxième argument de l'option). Elle sera obligatoirement formatée (le quatrième argument étant mis à « on ») en Ext4 (troisième argument de l'option).
/dev/sda3 sera monté dans /var/calculate et formaté en ReiserFS si la partition utilise un autre système de fichiers ; si c'est déjà en ReiserFS, la partition ne sera pas reformatée.
/dev/sda1 sera monté comme swap.

Configurer le réseau

Les options sont :
  • --netconf <gestionnaire_du_réseau> permet de choisir entre deux gestionnaires disponibles, NetworkManager et OpenRC.
  • --ip <adresse> définit l'adresse de l'interface réseau.
  • --hostname <nom_d'hôte> fixe le nom d'hôte, complet ou abrégé.
  • --ntp <ntp> permet de spécifier le serveur NTP.
  • --dns <dns> permet de spécifier les serveurs de noms (séparés par une virgule).
  • --domain-search <domaines> permet d'indiquer les domaines recherchés (séparés par une virgule).
  • --route <route> ajoute une règle de routage (la syntaxe est comme suit : <réseau>:[<passerelle>][:<périphérique>[:<source>]])

Exemple :

cl-install --netconf openrc --ip enp3s0:off:192.168.1.47:24 --hostname dupont.org --route default:192.168.1.1:enp3s0:192.168.1.47

Dans cet exemple, OpenRC sera utilisé pour gérer le réseau. DHCP sera désactivé pour l'interface enp3s0. L'adresse IP sera 192.168.1.47, le masque du réseau, 255.255.255.0, le nom d'hôte, dupont.org. Le routage pour l'interface enp3s0 se fera via 192.168.1.1 par défaut.

Créer des comptes utilisateur

Les options sont :
  • -u <utilisateur(s)>, --users <utilisateur(s)> ajoute un compte utilisateur.
  • -A <utilisateur>, --autologin <utilisateur> active l'auto-identification pour l'utilisateur spécifié.

Voici deux exemples :

cl-install -u root -u user1

Deux utilisateurs, root et user1, seront créés, sans auto-identification.

cl-install -u root -u user1 -u guest -A user1

Les trois utilisateurs présents sur le nouveau système seront root, guest et user1, dont le dernier sera auto-identifié à l'entrée.

Configurer les paramètres audio

Le paramétrage est simple ici et se fait comme suit :
  • --audio <carte_audio>, où carte_audio est votre carte son par défaut.

Configurer les paramètres vidéo

Les options sont :
  • --video <pilote> sélectionne le pilote vidéo.
  • --composite active les effets de bureau.
  • -X <largeur>x<hauteur> fixe la résolution de l'écran.
  • --fb <largeur>x<hauteur> fixe la résolution du framebuffer.

Exemple :

cl-install --video nouveau -X 1920x1080 --fb 1920x1080-32 --composite

Dans cet exemple, l'installeur utilisera le pilote Nouveau, la résolution du serveur Xorg 1920x1080, la résolution du framebuffer 1920x1080-32 ; le composite sera activé.

Se faire aider

Si vous avez des questions ou des suggestions, n'hésitez pas à nous rendre visite sur le canal IRC francophone du projet Calculate, #calculate-fr (sur FreeNode) : vous n'avez qu'à cliquer sur l'icône correspondante sur le bureau.

Thank you!